Un peu d’histoire …

Extrait du site Mensa Canada

 

Quand Lance Ware a fondé la société Mensa peu après la 2ème guerre mondiale, cet organisme était strictement anglais. Si des personnes d’autres nationalités voulaient y adhérer, ells y étaient les bienvenues, mais il n’y avait aucune activité locale. En 1960, le groupe britannique a autorisé une rencontre avec la ville de New-York: ce fut la rencontre qui initia la formation d’un groupe en Amérique du Nord.

Plus tard, Peter Urquarht, un Mensan originaire d’Écosse, émigra au Canada et se retrouva dans ce qu’il considérait comme un désert intellectuel. Ni son travail, ni sa vie sociale ne lui fournissaient l’occasion de rencontrer des gens au potentiel intellectuel égal au sien. Il n’y avait pas de groupe Mensa à Toronto, ni ailleurs au Canada.

Il décida de recruter des membres par le biais d’annonce dans les journaux locaux.

Les éditeurs de ces journaux se méfièrent: ils pensaient que leur auteur tentait de recruter des participants pour des activités sexuelles illicites 😉 et ne publièrent pas ces annonces. Elles finirent cependant par être imprimées et Henry David Lee de Toronto écrivit le test (expédié et corrigé par New-York), se qualifia en 1962 et devint le premier canadien à avoir écrit le test sous supervision canadienne. Le district canadien de Mensa Amérique du Nord était formé.

Henry fut élu secrétaire local par acclamation étant donné que les deux seuls membres à cette époque étaient Peter et lui-même. Le nombre de membres s’accrût et Henry devint le vice-president canadien d’un organisme qui était légalement une corporation new-yorkaise. En 1966, un comité formé de Fred Fishell, sa femme, la docteur Fishell, de Gordon Haliburton, Peter Urquarht et d’une autre personne fut mis sur pied pour réfléchir à la creation d’un groupe Mensa canadien, juste à temps pour le centenaire de la Confédération. Ce comité a passé plusieurs heures à travailler sur des thèmes comme les problèmes légaux, la constitution, le recrutement des membres, l’organisation des élections selon les exigences internationales, les exigences nord-américaines, et plus. Et rappelez-vous que si vous enfermez 3 membres de Mensa dans une pièce, vous obtiendrez 4 opinions, 5 religions et 6 églises ! :)

Ce travail difficile connut cependant sa récompense lors de l’assemblée générale annuelle de Mensa Amérique du Nord à Montréal, pendant la dernière fin de semaine de juin 1967. Les affaires courantes furent réglées jusqu’à un certain item de l’ordre du jour où on demanda aux Canadiens présents de se regrouper d’un côté de la salle et de procéder à leurs propres élections pour former une nouvelle entité connue sous le nom de Mensa Canada. Henry David Lee fut alors élu comme premier président de l’organisme.

Bien sûr, tout cela ne s’est pas fait tout seul. Margaret Haliburton a fait le plus gros du travail. À cette époque, son mari et ses enfants étaient tous membres de Mensa ce qui leur valaient quelques taquineries bien amicales. Dans les mois précédents, elle avait reçu une information plutôt succinte concernant les coordonnées des membres nord-américains de Mensa: il semblait même que le bureau de Mensa à New-York était incapable de fournir une liste distincte des membres canadiens. Peut-être pensaient-ils que la Saskatchewan était un état de l’ouest américain (ou un territoitre ou un protectorat !) ;).

Margaret s’est mise à la tâche dans son bureau fort sophistiqué (sa salle à manger), bien équipé (imprimante, fiches d’enregistrement, crayons et papier) et plusieurs boites de rangement pour le classement. Avec beaucoup de détermination, elle a réussi à trouver, cataloguer et contacter plus de 600 canadiens qui étaient membres de Mensa.

La compagnie Mensa Canada Management Corporation a obtenu ses lettres patentes le 24 juillet 1973. Le 4 juin 1979, le nom fût changé pour son nom actuel de Société Mensa Canada (Mensa Canada Society). À titre de comparaison, la société American Mensa a été formée en juin 1965 et légalement constituée en février 1971. La société Mensa Canada est évidemment affiliée aux autres societés Mensa dans le monde.

Mensa Canada compte environ 2000 membres, regroupés dans une vingtaine de chapitres régionaux ou locaux. Ces sections locales comme Mensa Montréal et Mensa Québec, ne perçoivent pas d’argent directement de leurs membres mais sont financées par Mensa Canada pour organiser des activités pour les membres de Mensa Canada au sein de leur territoire.